Nos 2 coups de coeur actuels

Vino


Réf : 119.096.599
S.O.S.

Vino et Hiro.

Deux chiens et, à ce jour, un seul destin…

Vino et Hiro ont été trouvés errants sur la voie publique.

Ils étaient identifiés et leur propriétaire a été contacté mais n’a pas souhaité les reprendre…

Ne jugeons pas. Mais permettons-nous d’en tirer une conclusion : Hiro et Vino ne faisaient pas partie de la famille.

La liste des qualités de ces deux chiens est impressionnante. Ils ne tirent pas en laisse; sont affectueux et d’une extrême douceur; attentifs, réceptifs et respectueux vis-à-vis de l’humain; gentils au possible avec hommes, femmes et enfants; s’entendent avec leurs congénères; et sont d’une propreté exemplaire (après six mois d’enfermement, ils refusent toujours de se soulager dans leur loge).

Les bénévoles ont cherché. Zéro défaut…

Cependant, l’adoption de Hiro, pendant quelques jours, a révélé un manque dans leur éducation. Laissé seul, Hiro a détruit. Nous savons tous qu’aujourd’hui, ce n’est plus un souci: la cage d’intérieur est enfin passée dans les meurs des humains et le stress de rentrer dans sa maison mise sens dessus dessous n’est plus une fatalité. Bien entendu, il faut que la cage devienne le «panier bien-être» du chien : elle doit être de taille adaptée pour qu’il puisse s’y coucher et se retourner avec aisance, il doit y manger, y avoir ses jeux, de l’eau, être félicité quand il y rentre. Le bon sens veut que le chien puisse ensuite se défouler dans un jardin et par des promenades.

Nous supposons que Hiro et Vino vivaient en permanence, ou presque, à l’extérieur. La cage sera donc la solution idéale, le temps qu’ils s’habituent à attendre leurs maitres sagement dans la maison. Ils ont l’âge de raison, ils comprendront vite!

Ces chiens sont deux merveilles. Ils réunissent tous les traits que les humains demandent aux chiens.

Qu’enfin chacun trouve sa famille et s’envole vers son propre destin, séparés ou non, mais heureux.
Pour Vino, contactez le refuge de Liège.


Hiro/Kenzo


Réf : 119.096.600
S.O.S.

Vino et Hiro.

Deux chiens et, à ce jour, un seul destin…

Vino et Hiro ont été trouvés errants sur la voie publique.

Ils étaient identifiés et leur propriétaire a été contacté mais n’a pas souhaité les reprendre…

Ne jugeons pas. Mais permettons-nous d’en tirer une conclusion : Hiro et Vino ne faisaient pas partie de la famille.

La liste des qualités de ces deux chiens est impressionnante. Ils ne tirent pas en laisse; sont affectueux et d’une extrême douceur; attentifs, réceptifs et respectueux vis-à-vis de l’humain; gentils au possible avec hommes, femmes et enfants; s’entendent avec leurs congénères; et sont d’une propreté exemplaire (après six mois d’enfermement, ils refusent toujours de se soulager dans leur loge).

Les bénévoles ont cherché. Zéro défaut…

Cependant, l’adoption de Hiro, pendant quelques jours, a révélé un manque dans leur éducation. Laissé seul, Hiro a détruit. Nous savons tous qu’aujourd’hui, ce n’est plus un souci: la cage d’intérieur est enfin passée dans les meurs des humains et le stress de rentrer dans sa maison mise sens dessus dessous n’est plus une fatalité. Bien entendu, il faut que la cage devienne le «panier bien-être» du chien : elle doit être de taille adaptée pour qu’il puisse s’y coucher et se retourner avec aisance, il doit y manger, y avoir ses jeux, de l’eau, être félicité quand il y rentre. Le bon sens veut que le chien puisse ensuite se défouler dans un jardin et par des promenades.

Nous supposons que Hiro et Vino vivaient en permanence, ou presque, à l’extérieur. La cage sera donc la solution idéale, le temps qu’ils s’habituent à attendre leurs maitres sagement dans la maison. Ils ont l’âge de raison, ils comprendront vite!

Ces chiens sont deux merveilles. Ils réunissent tous les traits que les humains demandent aux chiens.

Qu’enfin chacun trouve sa famille et s’envole vers son propre destin, séparés ou non, mais heureux.

Pour Hiro/Kenzo, contactez le refuge de Liège.